Comment immatriculer une trottinette électrique ?

trottinette electrique

Vous avez une trottinette électrique que vous avez l’habitude de l’utiliser pour vos déplacements citadins ? Ou bien, vous êtes à deux doigts d’en acquérir une ? Une trottinette devient un Véhicule Électrique Individuel ou NVEI à partir du moment où elle affiche une vitesse moyenne de 25 km/h. Dans ce sens, elle doit être équipée d’une plaque d’immatriculation et couverte par une assurance trottinette electrique. La réglementation en vigueur du septembre 2019 reste ferme sur sujet, et aucun utilisateur n’est exclu. 

Quelles réglementations pour les trottinettes électriques ?

Au fil de ces dernières années, les trottinettes électriques ont passé de simples jouets en vrais outils de transports par excellence. Aujourd’hui, on trouve dans le commerce plusieurs modèles affichant une vitesse moyenne de 25 km/h, voire plus. Dorénavant, ces engins sont considérés comme des véhicules terrestres à moteur à part entière. Pour information, ces NVEI s’inscrivent à présent comme des cyclomoteurs de petite cylindrée. De ce fait, les règlements auxquels ce type de véhicule est soumis viennent l’encadrer.

Parmi les obligations à respecter, la loi est ferme sur le fait que le conducteur doit être âgé de plus de 14 ans au moins et qu’il doit posséder son BSR, notamment un Brevet de Sécurité Routière. Un permis de conduire pourra également se substituer à ce papier. Les trottinettes électriques qui utilisent la voie publique ne doivent en aucun cas rouler à une vitesse de 50 km/h. Et le plus important encore, le véhicule doit être assuré. Ce qui implique ainsi la souscription à une assurance trottinette électrique. À ce propos, la souscription à une assurance trottinette electrique requiert l’obtention d’une carte grise du véhicule qui emmène par la suite à l’installation d’une plaque d’immatriculation de type moto. Quoi qu’il en soit, pour trouver la meilleure formule proposant les bonnes garanties et couvertures, il vous est conseillé d’utiliser un comparatif assurance trottinette electrique en ligne.

À part cela, il y a aussi des équipements obligatoires dans le cadre de l’utilisation d’un tel engin. Outre le casque qui est impératif, le conducteur doit en même temps porter un vêtement hautement réfléchissant en cas de visibilité réduite durant la nuit. Dans certains cas, un avertisseur sonore et de feux de position est aussi indispensable.

Comparatif assurance trottinette electrique, que faut-il savoir ?

Pour la simple et la bonne raison que la trottinette électrique a trouvé une place parmi les véhicules terrestres à moteur, le conducteur doit absolument être assuré par une formule d’assurance spécialement dédiée aux trottinettes électriques. D’après la réglementation en vigueur, vous devez être souscrit à au moins une assurance de responsabilité civile. Cette dernière se servira de couverture en cas de dommages que vous risqueriez de causer aux tiers.

En outre, la souscription à une assurance complémentaire est fortement recommandée afin de vous protéger des éventuels dommages corporels lors d’un trajet à bord d’une trottinette électrique. On parle aussi de garantie personnelle du conducteur, également appelée garantie individuelle accident. Pour vous protéger des vols, faites recours à un comparatif assurance trottinette electrique pour trouver la couverture adaptée.

Autrement dit, il importe de faire un bilan de toutes les assurances nécessaires pour ne rien manquer et notamment pour éviter le doublon. Il serait dommage, en effet, de payer plusieurs fois pour la même couverture. Soyez également attentif sur le prix assurance trottinette electrique, parce que chaque assureur propose parfois des tarifs et des garanties différents. Ainsi, pour savoir combien coute une assurance pour trottinette electrique, vous pouvez vous appuyer sur un comparateur d’assurance en ligne.

Qui sera responsable en cas d’accident ?

Les textes de la loi encadrant l’utilisation des trottinettes électrique ne sont pas encore très complets. Pourtant, la réglementation reste simple en cas d’accident pour définir le fautif. Systématiquement, la règle appliquée exige que l’usager soit toujours celui qui devra assumer la responsabilité en cas d’accident. Par exemple, en cas d’éventuel accident avec un piéton, le conducteur de la trottinette électrique est jugé comme fautif. Si l’accident intervient entre deux conducteurs de trottinettes électriques, celui qui conduit le véhicule le plus puissant et le plus rapide prendra tous les blâmes.

C’est précisément pour cette raison que la question concernant le tarif d’une assurance trottinette electrique se pose toujours, puisqu’il devient urgent d’en souscrire une auprès du meilleur assureur. En effet, vous pourrez toujours rester très vigilant, mais les éventuels accidents peuvent à tout moment vous surprendre. Sans plus attendre, renseignez-vous sur le prix assurance trottinette electrique.

Guide pour bien choisir une trottinette électrique

Avant de vous préoccuper du tarif assurance trottinette electrique, assurez-vous de choisir le modèle de trottinette électrique qui vous correspond le plus. Pour vous y retrouver dans cette jungle de modèles, faites attention aux différents critères définitifs à l’exemple de la puissance du véhicule ainsi qu’à la réglementation qui va en découler.

En tout cas, la souscription à une assurance spéciale reste fortement préconisée, peu importe la vitesse maximale de la trottinette. Évidemment, il y a beaucoup d’autres critères que vous devez prendre en considération pour faire le bon choix. Taille, design, autonomie, ergonomie, puissance, etc. Il y a aussi des modèles convenables aux personnes ayant des problèmes de dos, tandis que d’autres ne sont pas conseillés. Enfin, pensez à bien vous renseigner sur les différentes offres et options que l’on met à votre disposition avant de passer à l’achat.

Quelle est la réglementation autour des trottinettes électriques ?